Le profil d’investisseur de votre conjoint ou conjointe est-il différent du vôtre ?

4 jul 2019
Jeune couple examinant des documents

Imaginez un couple où les conjoints ont des approches divergentes en ce qui concerne la façon de se constituer un petit coussin pour l’avenir.

Le premier conjoint estime qu’il faut investir avec prudence pour que le couple puisse vivre sa vie sans se soucier des marchés, même si cela signifie faire plus d’économies chaque année pour investir. Le second estime qu’il faut investir de manière agressive et avoir confiance qu’un portefeuille fortement pondéré en actions pourra fournir de meilleurs rendements au fil du temps et qu’il permettra de disposer d’un revenu discrétionnaire plus élevé afin de profiter de la vie maintenant.

À premier abord, ces perspectives opposées pourraient laisser présager des problèmes, mais le fait est que la situation pourrait ne pas être problématique du tout et qu’elle pourrait même jouer en la faveur de chaque conjoint.

La solution de compromis

Le couple met en place un portefeuille non enregistré qui servira éventuellement à financer sa retraite. Les conjoints se mettent d’accord pour adopter un compromis leur permettant de gérer leurs perspectives divergentes. Avec l’aide de leur conseiller, le couple établit un portefeuille qui trouve l’équilibre entre les titres à revenu fixe et les placements en actions de sorte que chaque conjoint fasse un compromis égal sur le plan du risque. En outre, le couple accepte de n’investir que des montants minimums dans les titres les plus agressifs et les plus prudents.

Chaque conjoint profite de ce scénario ; le conjoint le plus prudent bénéficie d’une plus grande exposition aux opportunités du marché et l’investisseur plus agressif n’est pas en mesure de mettre en danger l’épargne-retraite du couple.

La méthode de l’« effet net »

Le fait est qu’une solution de compromis ne convient pas à tout le monde, et c’est très bien comme ça. Imaginez qu’un couple dont les perspectives sont divergentes choisit d’investir son épargne-retraite dans des comptes d’épargne libre d’impôt (CELI). Chaque conjoint peut demeurer fidèle à son propre profil d’investisseur en investissant d’une part dans un CELI plutôt prudent et d’autre part dans un CELI tourné vers les actions. Pour le couple, l’effet net est un bon équilibre entre la préservation et le potentiel de croissance du capital – une méthode facile à réaliser qui n’engendre pas de conflit. Il est possible de mettre en œuvre cette même stratégie en ce qui concerne les régimes d’épargne-retraite (REER) et les comptes non enregistrés individuels.

Si vous et votre conjoint avez l’impression de toujours avoir des idées contraires en matière de placement, parlez-nous. Nous vous aiderons à développer des solutions de placement dont vous profiterez tous les deux.

Trouver un conseiller près de chez vous