Les plans financiers évoluent tout au long de la vie

7 jan 2019
Retired woman standing in living room

On dit souvent que la vie c’est ce qui se produit pendant qu’on est occupé à faire autre chose. Il nous est tout simplement impossible d’être à l’abri des imprévus. Voici quatre scénarios envisageables qui examinent la façon dont les plans financiers s’adaptent à l’évolution des besoins quand la vie prend une nouvelle direction.

Tara lance une entreprise

Après avoir passé 20 ans dans le domaine de la gestion, Tara a perdu son emploi dans le cadre d’une restructuration. Ses amis, qui adoraient ses scones faits maison, lui disaient souvent d’ouvrir sa propre boutique. Elle a fait le grand saut et a ouvert un petit commerce appelé Chez Tara.

En tant qu’entrepreneure n’ayant pas encore fait ses preuves, Tara a puisé dans son compte d’épargne libre d’impôt (CELI), qu’elle compte réapprovisionner, pour financer la grande majorité de ses coûts de démarrage. Tara a travaillé avec son conseiller pour élaborer un nouveau plan financier. Celui-ci comprend la souscription à une assurance invalidité et maladie grave qui permettrait de payer le salaire d’un employé contractuel si une maladie ou une blessure empêchait Tara de travailler. Elle a également apporté des modifications à son portefeuille de placements pour qu’il soit plus prudent vu qu’elle prenait suffisamment de risques en lançant sa propre entreprise.

La famille recomposée de Denis

Cela faisait déjà trois ans que Denis avait divorcé et qu’il versait une pension alimentaire pour enfant et pour époux. Il ne s’attendait pas à se remarier ni à devenir le beau-père de deux jeunes garçons.

Denis et sa femme Gina ont découvert qu’en matière de planification financière la communication va de pair avec l’équité. Denis a discuté avec Gina du défi que représente pour lui le fait de fournir à ses beaux-fils le même niveau de soutien financier qu’il offre à sa fille Natalie en matière d’épargne-études, de camps d’été et de vacances. Ensemble, ils ont décidé que Denis concentrerait ses efforts sur l’épargne-études qui jusqu’alors manquait aux garçons. Denis et son conseiller ont élaboré un plan qui consistait à rattraper les subventions canadiennes pour l’épargne-études dont les garçons n’avaient pu profiter dans leur régime enregistré d’épargne-études (REEE).

En ce qui concerne sa planification successorale, Denis et son conseiller ont l’intention d’établir une fiducie en faveur du conjoint qui sera financée par l’actif successoral. La fiducie assurerait un revenu de retraite viager à Gina et, après son décès, les actifs de la fiducie seraient versés à sa fille en plusieurs tranches.

Geoffrey est désormais veuf

L’épouse de Geoffrey est décédée récemment. C’est elle qui assurait la gestion de la totalité des finances de la famille et Geoffrey, âgé de plus de 60 ans, obtient maintenant de l’aide du conseiller de sa défunte épouse. Le fils de Geoffrey était responsable de la succession et il s’est également occupé du transfert et du roulement des régimes enregistrés.

Geoffrey est débordé devant la tâche de devoir gérer le régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le CELI, le compte non enregistré et le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ouvert par sa femme pour se prévaloir du crédit pour revenu de pension. Son conseiller apprend que Geoffrey a deux principales préoccupations – l’aspect logistique et le fait d’être soumis au bon vouloir des marchés. Son épouse avait choisi des portefeuilles équilibrés, alors que Geoffrey préfère des placements plus prudents.

Le conseiller réconforte Geoffrey en lui faisant savoir que rien ne presse. Ils travailleront sur chaque compte et sur chaque transaction, en procédant progressivement, une chose à la fois. La répartition des portefeuilles sera ajustée de manière à mettre l’accent sur les titres à revenu fixe et les véhicules de placement garantis et certains placements seront vendus pour permettre d’acheter une rente viagère.

Ravi et Aisha, et leurs obligations familiales

Il y a à peine quelques mois, Ravi et Aisha commençaient finalement à s’habituer à une vie sans enfants. Ils sont à l’aube de la retraite et ont commencé à parler de voyage. Mais leur fils qui a récemment obtenu son diplôme universitaire retourne maintenant à la maison – il envisage de s’inscrire à l’école de droit. En outre, la mère d’Aisha a subi un accident vasculaire cérébral et a besoin de soins constants.

Les plans financiers de Ravi et d’Aisha changent. Ravi et Aisha ne s’attendaient pas à ce que leur fils poursuive une carrière juridique et ils souhaitent couvrir ses frais de scolarité. Aisha souhaite également quitter son emploi pour s’occuper de sa mère qui emménagerait chez Ravi et Aisha.

Le couple dispose des moyens financiers pour se permettre toutes ces dépenses, mais l’argent proviendrait de leur épargne-retraite. Ils consultent leur conseiller qui compile tous les coûts, pour faire état de leurs incidences sur les épargnes, et leur demande la date à laquelle ils comptent prendre leur retraite. Ces informations financières permettent à Ravi et Aisha de prendre les décisions qui conviennent le mieux à tout le monde.

Il est fort probable que votre vie ne suive pas la même trajectoire que celle présentée dans les scénarios ci-dessus, cependant nous connaîtrons tous des changements dans notre vie. Et lorsque ces changements se produisent, n’hésitez surtout pas à nous le faire savoir. Nous travaillerons avec vous pour veiller à ce que votre plan financier continue à répondre à vos besoins et à vos objectifs.

Trouver un conseiller près de chez vous